Un adolescent dépressif pris en charge et suivi sur la durée

Jan 28, 2020 par

Selon les estimations, environ 8 % des adolescents seraient touchés par la dépression, un chiffre particulièrement élevé pour cette classe d’âge. Le plus souvent, les adolescents dépressifs sont pris en charge par le médecin traitant et le psychologue. Récemment, des chercheurs américains ont mené une étude pour évaluer le suivi des adolescents dépressifs et suggèrent la nécessité d’un suivi long.

adolescent-depression

La dépression de l’adolescent

La dépression chez l’adolescent constitue un enjeu important de santé publique, afin de préserver au mieux la santé mentale de l’adulte qu’il deviendra.

Deux récentes études nord-américaines ont suggéré qu’une proportion importante des adolescents dépressifs ne bénéficiait pas d’une prise en charge adaptée, en particulier d’une réévaluation de leurs symptômes dépressifs dans les trois mois suivant leur diagnostic. Or l’implication de l’adolescent, dans sa prise en charge et dans le suivi de son traitement, est capitale pour le succès de la prise en charge et la prévention des récidives. Dans ce contexte, des chercheurs américains ont étudié le suivi d’adolescents dépressifs sur une période de deux ans.

La dépression de l’adolescent sous-diagnostiquée …

Les chercheurs ont travaillé dans deux cliniques prenant en charge des adolescents dépressifs. Ils ont identifié 80 adolescents, âgés de 12 à 20 ans. Tous présentaient une dépression modérée à sévère, mais seulement 71,3 % d’entre eux avaient été réellement diagnostiqués dépressifs.

Tout au long de la période de suivi de 2 ans, 98 % des adolescents diagnostiqués dépressifs ont été traités pour dépression, alors que seulement 83 % des adolescents inclus dans l’étude ont été pris en charge. Seulement 12,5 % des adolescents avaient été orientés vers un médecin spécialiste. Le traitement reposait majoritairement sur :

  • Une psychothérapie ;
  • Parfois un traitement médicamenteux par un antidépresseur de la classe des inhibiteurs de recapture de la sérotonine (ISRS).

Pour les adolescents diagnostiqués et pris en charge, seulement 61 % ont bénéficié d’une réévaluation de leurs symptômes dépressifs. Cette réévaluation n’intervenait que dans 23 % des cas dans le délai recommandé de 6 à 8 semaines après le diagnostic de dépression.

… et souvent mal prise en charge

Par ailleurs, cette étude a révélé des arrêts de traitement fréquents, touchant 45 % des adolescents. La majorité de ces arrêts de traitement pouvait être considérée comme prématurée et non liée à une disparition des symptômes dépressifs.

Cette étude américaine révèle que la dépression de l’adolescent est insuffisamment prise en charge aux USA, à plusieurs niveaux :

  • Un nombre important d’adolescents non diagnostiqués ;
  • Un traitement ne répondant pas aux recommandations en vigueur ;
  • Un suivi mal respecté.

Aux USA comme en France, une prise en charge optimale et un suivi rigoureux sont essentiels pour la santé mentale à moyen et long terme de l’adolescent.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– The Natural Course of Adolescent Depression Treatment in the Primary Care Setting. Science Direct. Consulté le 20 janvier 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.