Entre maladies chroniques et fatigue mentale, se trouve l’inflammation

Dec 30, 2019 par

En France, le nombre de personnes atteintes d’au moins une maladie chronique ne cesse d’augmenter d’année en année. Ceux qui vivent avec une maladie chronique se plaignent fréquemment de souffrir de fatigue mentale chronique, un facteur de risque majeur de dépression. Récemment, des chercheurs ont mené une étude qui permet de mieux comprendre le lien entre maladie chronique et fatigue mentale. Explications.

inflammation-fatigue

Fatigue mentale, dépression et maladie chronique

La fatigue mentale est sans aucun doute le symptôme le plus mis en avant par les personnes souffrant de dépression. Parallèlement, de nombreux patients atteints d’au moins une maladie chronique se plaignent de ressentir une fatigue mentale importante. Quel mécanisme peut expliquer une telle association entre maladie chronique et fatigue mentale ?

Les maladies chroniques sont des pathologies reconnues comme des affections de longue durée, et d’évolution généralement lente. Les plus fréquentes sont :

  • Les maladies cardiovasculaires ;
  • Le diabète sucré;
  • Les cancers ;
  • Les pathologies respiratoires ;
  • Les maladies auto-immunes.

Une action directe de l’inflammation sur le cerveau

La fatigue mentale ne fait pas partie des symptômes reconnus dans la plupart de ces maladies. En revanche, elle peut avoir des conséquences aussi négatives que la maladie elle-même sur la qualité de vie des patients. Pour mieux comprendre le lien entre maladie chronique et fatigue mentale, des chercheurs britanniques et néerlandais se sont intéressés de près au rôle de l’inflammation.

Toutes les maladies chroniques ont pour point commun un état inflammatoire chronique. Les chercheurs ont essayé d’identifier l’impact de cette inflammation sur le cerveau des patients et ont concentré leurs efforts sur une zone spécifique du cerveau, celle responsable de l’attention visuelle.

Dans cette étude, 20 hommes jeunes ont reçu un vaccin contre la fièvre typhoïde, qui entraîne une inflammation temporaire. Quelques heures après l’injection, leurs réponses cognitives à des images simples ont été enregistrées pour évaluer leur capacité à contrôler leur attention.

Maladie chronique et fatigue mentale liées par l’inflammation

Un autre jour, les mêmes participants recevaient une injection de placebo et subissaient les mêmes tests d’attention, avec un enregistrement de l’activité cérébrale. A chaque test, trois processus d’attention étaient évalués :

  • L’alerte ;
  • L’orientation ;
  • Le contrôle exécutif.

Les résultats obtenus ont mis en évidence que l’inflammation altérait l’activité cérébrale au niveau du processus d’alerte, mais pas des autres processus d’attention. Cette étude démontre ainsi un effet direct de l’inflammation sur les fonctions cognitives cérébrales. Les auteurs de l’étude considèrent cette découverte comme une avancée importante dans la compréhension des liens entre maladies chroniques et fatigue mentale. Ils souhaitent désormais tester l’effet de la prise d’anti-inflammatoires sur les fonctions cognitives des patients atteints d’inflammation chronique.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Selective effects of acute low-grade inflammation on human visual attention. Leonie, J.T. and al. 2019. NeuroImage 202: 116098 DOI: 10.1016/j.neuroimage.2019.116098. sciencedirect. Consulté le 26 décembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.